Achat immobilier à Paris : 4 pièges à éviter

Le 13 mars 2014

L’achat d’un bien immobilier est une étape cruciale à ne pas prendre à la légère. Voici nos  4 pièges à éviter quand on souhaite habiter Paris.

Le crédit immobilier

Achat ParisLors de votre demande de crédit, faites bien attention de déclarer tous les crédits, carte de paiements différés et autres petit crédit, le banquier pourrait croire que vous chercher à limiter votre taux d’endettement.

Rassemblez toutes les pièces justificatives à l’avance vous permettront de gagner du temps, n’oubliez pas que les étapes de votre projet peuvent être soumises à des délais légaux obligatoires qui pourraient vous faire rater votre achat.

Avant la signature du prêt faites bien attention au taux du crédit qui peut être  fixe, variable et même  fixe avec une partie variable.

Devant la multitude de solutions qui vous seront proposés, il peut être nécessaire de vous faire accompagner par un notaire qui vous expliquera en détail les différentes solutions proposées.

Faites un point régulier avec votre partenaire financier pour garder une vue d’ensemble de votre projet.

Les vices cachés

ImmobilierL’humidité est la chose à fuir absolument, tout indiquant sa présence dans le logement indique un mauvais état et de futurs travaux.

L’installation électrique doit être aux normes, n’hésitez pas à faire diagnostiquer le bien par un professionnel, cela vous enlèvera tout doute.

L’inspection des sols vous permettra de vérifier que rien n’a été posé pour cacher quelque chose de plus grave (ne pas hésiter à soulever un coin de moquette pour détecter les défauts) vérifier la corrosion du ballon d’eau chaude ou de la chaudière afin de déceler toute présence de rouilles.

Tester les fenêtres, elles sont censées vous protéger de l’extérieur, veillez donc à bien vérifier les joints d’étanchéité, l’isolation est un point crucial de la bonne santé d’un logement.

Les copropriétés

Étant donné le nombre de logements à Paris il est bien évident que les copropriétés n’ont pas toute la même taille et pas toutes les mêmes règles :

Les très petites copropriétés sont souvent sans syndicats, sans assurances, la cohabitation en cas de désaccord devient alors un piège pour le copropriétaire qui a des problèmes avec sa toiture ou encore les canalisations.

Attention au copropriétaire majoritaire qui par le biais de partage de leurs appartements sous plusieurs nom peuvent prendre la liberté de ne pas payer leurs charges.

Le règlement de copropriété fixe les règles de fonctionnement de la vie en copropriété (organisation, planning), il s’impose bien entendu aux copropriétaires mais aussi à tout nouveau copropriétaires ou nouveaux locataires.

Prenez le temps de bien vérifier les dispositions que le règlement contient pour éviter les pièges.

Les plans locaux d’urbanisme

Il est impératif de vérifier en mairie les Plans Locaux d’Urbanisme, PLU qui vous indiqueront toutes les constructions prévues (au service d’urbanisme), les projets d’autoroutes et les zones à risques (inondation, sismique…).

Ces détails vous permettront d’anticiper sur les futures constructions qui pourraient dévaluer votre futur bien.

Dans le cas d’un achat que vous souhaitez rénover, vous pouvez consulter notre article sur les Crédit d’impôt Développement durable (CIDD).

 

Par Emmanuel Leclerc
Community Manager d’actu agences immo, Blog créé par Poliris, l’agence web marketing spécialisée dans l’immobilier du Groupe Seloger.com.

Mots-clefs : , , , ,

Publié dans :

Emmanuel Leclerc